Sauts

Le saut d’obstacles

Qu’on les aborde, qu’on les franchisse, qu’on les négocie ou qu’on les saute, l’essentiel avec les obstacles d’un parcours de saut d’obstacles, c’est de passer de l’autre côté (de préférence accompagné de son cheval) sans refus, sans dérobade et sans faire tomber de barre.

Des concours de tous niveaux sont organisés en Valais et en Suisse. Spectaculaire et conviviale, cette discipline est aussi celle qui recueille le plus les faveurs du public, des médias et donc des sponsors.

Le cavalier de concours hippique doit veiller à développer chez son cheval la maniabilité, l’aptitude à tourner serré au galop, à engager les postérieurs ainsi que le rassembler et le ramener. Car en jumping, la difficulté ne réside pas seulement dans le franchissement des obstacles mais plutôt dans leur enchaînement, le choix des justes trajectoires, le calcul précis des distances et le contrôle de la longueur des foulées de son cheval : sauter un gros obstacle isolé avec un cheval habile et volontaire est presque à la portée de tout le monde mais enchaîner plusieurs gros obstacles exige contrôle, souplesse, équilibre, concentration et maîtrise !


Résultats

» Resultats championnats 2007 – 2015 | PDF